top of page

Réinventer l'espace de bureau : flexibilité et travail hybride à l'honneur

Les avancées technologiques ont considérablement élargi les horizons de la flexibilité pour les travailleurs. Les différents confinements auxquels nous avons été confrontés ont profondément altéré nos habitudes quotidiennes, incitant de nombreux individus à réévaluer leur modes de déplacement et de travail, en privilégiant des solutions flexibles comme le travail hybride, plus douces et respectueuses de l'environnement. En effet, l'objectif est double : optimiser son bien-être tout en contribuant activement à la préservation de notre planète. Cette quête de flexibilité au travail est aujourd'hui une aspiration partagée par environ 80% des salariés.

Face à cette demande croissante, les entreprises s'efforcent de trouver des solutions novatrices pour répondre aux besoins et préférences des collaborateurs. La flexibilité du travail hybride, bien que stimulante et plébiscitée, implique une bonne organisation afin de garantir productivité et qualité de vie au travail. Cette optimisation s'étend également au mode de déplacement privilégié par les employés, pour une démarche éco-responsable et durable.

Femme en train de travailler avec un ordinateur sur son canapé de salon

Les eco-opportunités du travail hybride

La quête de souplesse réinvente la semaine de travail. On choisit de télétravailler les jours de forte affluence dans les transports pour maximiser la productivité et le maintien d’un environnement calme par exemple. Le mode hybride limite les déplacements domicile-bureau. L’objectif étant d’améliorer la Qualité de Vie au Travail (QVT) grâce à un aménagement des espaces et à des choix éco-responsables.


Réduction du temps de trajet

En moyenne, les salariés français passent 50 minutes par jour dans les transports (cela monte à 68 minute pour la région parisienne). Le travail depuis son domicile ne requiert ni déplacements significatifs ni l'utilisation de moyens de transport. Réduire ses déplacements équivaut à gagner du temps, gagner en qualité de vie, mais aussi à réduire les émissions de CO2 de ses trajets domicile-travail.


Réduction de l’empreinte carbone

Limiter les déplacements entre son domicile et le travail a un impact positif de 30% sur l’environnement. En moyenne, cela se traduit par la baisse d’émissions de CO2 de 271 kg par an grâce à un jour de télétravail par semaine.

Optimisation de la consommation d’énergie

L’aménagement des locaux selon l’affluence des équipes favorise une efficacité au niveau de l’utilisation des espaces et des coûts. Adapter la consommation de ressources et d’énergies permet de surveiller et contrôler l’empreinte carbone de l’entreprise. L’énergie consommée est relative à l’effectif présent, les coûts sont réduits et les espaces sont optimisés.


Renforcement de la RSE et de la culture d’entreprise

La rationalisation de l’espace sollicite l’entreprise dans le renforcement de la RSE et du sentiment d’engagement des employés. L’image de marque est valorisée par l’amélioration apportée aux conditions de travail, au bien-être des salariés et à leur source de motivation.

Une entreprise orientée vers la durabilité et la responsabilité, mais aussi vers la qualité de vie et les conditions de travail attire et retient les talents qui partagent ces valeurs. L’innovation est aussi un levier incontournable dans le développement de l’entreprise car combinée aux enjeux de la RSE, les nouvelles méthodes déployées sont pensées pour un avenir prometteur, durable, soucieux de l’environnement et du bien-être des salariés.


Satisfaction des salariés

Le travail hybride assure un meilleur équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle, réduisant le stress et l’anxiété au quotidien. La possibilité de gérer librement son temps de travail accorde aux employés plus de temps pour leurs activités personnelles et ouvre la porte à une plus grande flexibilité géographique, favorisant ainsi leur épanouissement. Par exemple, prendre le temps de venir à pied ou de se rendre au bureau en vélo rend leur vie plus active et amène progressivement à une amélioration de leur santé physique et mentale.


La technologie : un outil conciliant responsabilité et flexibilité

Les besoins des employés ne cessent d’évoluer et la préservation de l’environnement demeure une préoccupation essentielle. Face à ces défis, la technologie joue un rôle révolutionnaire dans l'amélioration de la qualité de vie au travail (y compris en matière de mobilité). Elle concilie la responsabilité et la flexibilité, offrant ainsi aux travailleurs un contrôle sur la gestion de leur temps et de leur impact sur l'environnement. Un outil de gestion flex office permet aux employés de planifier leur semaine de travail en fonction de leurs besoins, qu'il s'agisse de travailler depuis le bureau, depuis chez eux ou d'adopter un modèle hybride.

Cette flexibilité renforce la responsabilisation, car les travailleurs sont en mesure de prendre des décisions éclairées sur la manière dont ils utilisent leur temps et réduisent leur empreinte carbone, par exemple en évitant des déplacements inutiles. Si un employé prévoit de venir travailler au bureau, il peut vérifier à l'avance si un bureau est disponible, ce qui lui permet de mieux planifier sa journée.

La visibilité sur les plannings de présence influence les collaborateurs dans le choix de travailler sur site ou pas, tout comme l’affluence dans les transports ou sur la route qui les guide dans l’utilisation d’une mobilité douce ou d’une journée de télétravail.


Les bonnes pratiques à adopter

Les entreprises prennent de plus en plus en compte l'importance de la mobilité éco-responsable. Adoptez ces méthodes qui encouragent les collaborateurs à un meilleur cadre de travail au bureau et chez soi.


Sensibiliser à l’utilisation de modes de transports doux

Réduire l'impact environnemental et lutter contre le changement climatique c’est inciter à l’emploi de modes de transport respectueux de l'environnement, tels que le vélo ou le covoiturage. Les employés sont encouragés à prendre soin de leur santé, et donc à être plus actifs physiquement, améliorant ainsi leur bien-être.

Ce changement d’habitude a aussi un impact positif sur la qualité de vie au travail car elle réduit la congestion routière. La marche à pied peut également devenir une option privilégiée en télétravail grâce à la flexibilité des horaires, qui offre davantage de temps et de motivation pour rompre la routine de journées passées assis derrière un bureau.


Système de récompenses et de planification de présence

Utiliser un système de points et récompenses, stimule les collaborateurs dès le début de la journée à atteindre des objectifs bénéfiques pour leur bien-être et pour l'environnement. Une fois arrivés au bureau, les salariés peuvent continuer sur une bonne lancée grâce à la planification de leur semaine type : leur espace de travail est réservé au préalable. Au cours de la journée, grâce au suivi d’occupation des salles, les salariés peuvent réserver sans problème de visibilité, une salle ou un espace selon les disponibilités.


Mise en place de structures pour vélos

La mise à disposition de local à vélos ou de vélos professionnels influence les collaborateurs à faire usage de ces ressources pour réduire leur empreinte carbone et pour trouver un équilibre dans les coûts engagés par l’entreprise pour amener à une démarche éco-responsable. Par cette méthode, l’organisation appelle les salariés à renforcer leur engagement dans des choix éco-responsables.


Optimiser les espaces lors des jours de faible affluence

Afin d’éviter une consommation inutile d’énergie, il peut être proposé de concentrer l’effectif sur une zone ou un étage en particulier afin de fermer les zones non utilisées durant 48 heures (jusqu’au lundi). Cette démarche organisationnelle apporte une réduction de 20 à 30% sur la consommation d’énergies.


La responsabilité et la flexibilité au service du bien-être durable

La réduction de l’empreinte carbone repose sur les moyens que les entreprises mettent à disposition de leurs collaborateurs. Elle repose aussi sur les valeurs auxquelles les équipes s'identifient pour s’engager à leur tour dans une démarche bénéfique pour leur développement et celui de l’organisation.

La flexibilité proposée par les entreprises responsabilise les salariés dans la gestion de leur temps de travail et dans le choix de la mobilité. Face à ces défis, des outils technologiques de gestion de l’espace et de mobilité s’imposent comme solution pour un bien-être durable.

D’une part les employés définissent leur statut en fonction de l’affluence au bureau ou sur la route ce qui réduit les trajets inutiles. D’autre part, se rendre au bureau implique d'utiliser un moyen de transport (voiture, vélo, trottinette ou marche), challengeant l’entreprise dans la façon de pousser les employés à choisir des modes de transport respectueux de l'environnement.

Le sentiment d’engagement des équipes est vraisemblablement renforcé par la valorisation apportée (sous forme de récompenses) au soutien d’idées novatrices et durables. Une planification optimale de la semaine aide à préserver la planète et à améliorer la vie au travail en incitant les employés à agir de manière responsable envers l'environnement.


Comments


bottom of page